Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Types de réglages d'incidence sur un Cv
#1
Dans une discussion ouverte sur un autre sujet et suite à une question posée par Kalamical (après une remarque de ma part), j'ai été amené à développer une longue réponse .. et comme je trouverai dommage que cette discussion finisse par se perdre, j'ai préféré ouvrir un topic spécifique pour en parler.

Philip78 a écrit :Oui, très bien le Nexus, pour un enfant .. j'ai redécouvert cet appareil à Penvins cette année, en faisant un peu d'initiation et une chose que j'ai découverte, c'est qu'il y a sur cet appareil un réglage d'incidence.

Par une méthode assez simple, en déplaçant le point d'application du nœud prussik, sur le brin de la bride unique constituant la bride d'incidence et la bride extérieure.

Il y a deux nœuds d’arrêt sur celle-ci, qui permettent de limiter le déplacement dans un sens ou dans l'autre de ce nœud Prussik.

D'un côté, en glissant vers la bride d'incidence (vers le haut, côté nez), pour les vents faibles, car cela réduira l'incidence et allongera un peu la bride extérieure .. ce qui donnera un réglage un peu plus "léger" et un peu plus "intérieur" .. favorable pour vents légers (décollage et vol plus faciles)

De l'autre côté, en glissant vers la bride extérieure (vers le bas) pour les vents plus présents, car cela allongera l'incidence et raccourcira un peu la bride extérieure .. donnant donc un réglage un peu plus "lourd" et un peu plus "extérieur" .. favorable pour vents plus établis. (posés plus faciles et trainée plus importante améliorant la sensation de présence dans les lignes)

Pour faire glisser le nœud prussik, il faut le "déverrouiller" en tirant latéralement sur les brides adjacentes (en les mettant en ligne droite), et puis après réglage, "reverrouiller" le nœud en rapprochant les deux brides adjacentes et en faisant glisser la boucle extérieure pour remettre dans la position verrouillée d'origine

A tester absolument, par tout ceux qui possèdent un Nexus et qui ne savaient pas qu'ils disposaient d'un tel réglage.

Philippe


Kalamical a écrit :oui ! vu sur pas mal de CV Prism
et même sur le Jazz qui est tout petit cela aide bien

sur le Quantum il me semble, on trouve même des étiquettes "strong et light wind" pour ne pas se tromper

sur "je ne sais plus quel modèle" Prism il est aussi possible de modifier le turbo (3pt classique ou turbo)

au passage Philippe
as-tu un avis ou de l'expérience sur ce type de réglage

a) changement à la mode Atelier/Prism
au niveau du trois point on fait glisser la double tête d'alouette
avec 2 effets : changer la brider intérieure + la bride d'incidence

b) changement plus répandu
uniquement changer l'incidence avec par exemple une échelle de noeud

Pascal

Le système employé par l'Atelier ou Prism présente déjà un avantage pour le fabricant, qui n'aura pas à réaliser de "coûteuses" échelles de nœuds ..

Je ne parles pas du prix des bouts de brides que cela implique, mais plutôt du coût du temps passé à les réaliser ..

Ce qui n'est pas comparable au temps que passera un cervoliste pour les réaliser pendant ses loisirs, car lui ne comptabilise pas son temps.

Avec ce type de réglage on peut aussi considérer qu'il y a comme un "double effet" :

Par contre ce qui peut en être attendu, dépendra de la façon dont est constituée la bride unique sur laquelle se déplacera le nœud Prussik

1er cas : soit c'est une bride Incidence + extérieure (et il me semble bien me souvenir que c'était ainsi sur le Nexus)

En faisant glisser le nœud Prussik vers la bride d'incidence (vers le haut, côté nez), cela réduira la longueur de la bride d'incidence, ce qui donnera un réglage un peu plus "léger" favorable pour les vents faibles >> ceci étant le 1er effet

.. et, simultanément, par voie de conséquence, cela allongera un peu la bride extérieure .. ce qui donnera un réglage un peu "plus intérieur" .. favorable également pour les vents vents légers >> ceci étant le 2ème effet

Cet avantage vient du fait que ces deux corrections, ont une action favorable agissant "dans le même sens"

En faisant varier le réglage dans l'autre sens, on aura cette fois un réglage qui sera aussi à "double effet" en donnant un réglage qui sera à la fois, "plus lourd" et "plus extérieur", ces corrections agissant aussi dans le même sens et cette fois favorables à un vol dans un vent plus établi.

A noter que ce "double effet" est également obtenu par un système de bridage turbo !

.. mais seul le principe du "turbo extérieur" (le plus employé à notre époque) donnera une modification des réglages allant l'un et l'autre dans le même sens..

.. alors, qu'un "turbo intérieur" (le turbo classique employé dans le passé) donnera des modifications de réglage qui seront contradictoires.

Mais souvent, quand ce type de turbo intérieur était employé, on ne s'en servait pas comme élément de réglage, sa valeur était fixée au départ et on n'en changeait pas.


2ème cas : soit c'est une bride Incidence + intérieure ( comme c'est le cas je crois, sur les Cv de l'Atelier)On obtient toujours notre double effet, mais cette fois, les corrections ne vont pas dans le même sens.

Un réglage d'incidence plus "léger" sera couplé à un réglage plus "extérieur" du point de tire.

Un réglage d'incidence plus "lourd" sera couplé à un réglage plus "intérieur" du point de tire.

Personnellement j'aurai tendance à préférer la solution décrite dans le cas N°1 ... qui sera peut-être préférable dans la majorité des cas ..

.. mais, il peut y avoir des cas particuliers où justement dans le vent faible, on cherchera à extérioriser davantage le point de tire, de façon à forcer davantage sur une structure légère, pour l'obliger à "creuser" en son centre, afin de faire pocher la voile et être en mesure de traquer la moindre souffle.

Mais là, la discussion est ouverte et des avis pertinents sont exprimés dans le topic sur le "Réglage d'incidence" dont je parle à la fin de ce post.

===================================================================================================================================

Pourquoi plutôt une échelle de nœuds ?

J'ai tendance à penser que lorsqu'on a mis un Cv "à sa main", c'est qu'on a trouvé la bonne position d'extériorisation du point de tire (c'est à dire son éloignement par rapport à la spine) et que ce n'est plus vraiment souhaitable d'y retoucher, puisque le comportement du Cv est en partie dépendant de cela.

Par exemple : contrôle de trajectoire, rayons des virages, amplitude des gestes lors des inputs pour réaliser des figures .. etc .. et que certains gestes finissant par devenir des "réflexe" il n'est pas très bon de se "dérégler"

Alors, dans ce cas, l'échelle de nœuds permettra une action sur le seul réglage d'incidence (et un poil sur la profondeur de bridage), ce qui ne modifiera pas les éléments de pilotage décrits plus haut, mais permettra de vraiment faire connaissance avec son appareil.

.. et ceci, sans risque de le dérégler, car c'est facile de revenir dans la position antérieure marqué par la position d'un nœud.

J'ai souvent l'habitude avec un nouvel appareil de tester jusqu'où .. il ne faut pas aller trop loin, en le "déréglant" une fois dans un sens et une fois dans l'autre pour avoir un ressenti de ces positions extrêmes .. ainsi on sera sûr que le bon réglage d'incidence qui va nous satisfaire se situera dans cette fourchette.

Après de nombreux essais, on finira par "valider" un réglage bien adapté au Cv et au pilote : au vent moyen dans lequel on vole, à la lourdeur ou légèreté de réglage qu'on affectionne, et au bon tracking du Cv avec ce réglage, qui ne doit être ni trop lourd (enclume), ni trop léger (savonnette)

Une fois que ce réglage sera trouvé, il deviendra assez rare d'y retoucher .. excepté parfois dans du vent fort, pour préserver la structure, par l'adoption d'un réglage plus léger.

.. et quand on a une gamme d'appareils dans son sac, on changera plus volontiers de cerf-volant que de réglage.

Excepté le débutant qui sera bien content sur son "unique appareil" de pouvoir élargir un peu sa plage de vent, en agissant de façon modérée sur le réglage d'incidence.

Alors, comme il ne fera JAMAIS lui-même (de sa propre initiative) les échelles de nœuds (sauf exceptions qui confirmeront cette règle) .. un certain nombre d'entre eux seront parfois déçus par un appareil qui ne possède pas d'origine ce réglage "de base" ... et décideront même parfois de s'en séparer, pour passer à autre chose .. avec un appareil sur lequel grâce à cette petite adaptation, ils ressentiront tout de suite de bonnes sensations.

Et puis .. dernier point essentiel !

Tester un réglage d’incidence, permet au cervoliste de COMPRENDRE et RESSENTIR ce que cela change dans le comportement de son appareil et ça ce n'est pas rien ! Rolleyes

.. et pour ceux qui souhaitent pousser plus loin leur réflexion sur cette question de l'incidence, je rappelle que le sujet du "Réglage d'incidence" avait été abordé dans ce fil de discussion spécifique :

http://www.bilboquet-kites.com/forums/sh...=167790719

Bonnes lectures. Smile

[Image: 07.gif]

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#2
merci Philippe,

il me semble que Atelier et Prism c'est même méthode, cas N°2 : incidence + intérieur

je ne me souviens pas avoir déjà vu un CV dans le cas N°1 : incidence + extérieur

sur Atelier, le bridage dispose d'un noeud de fouet à l'extérieur (sur Masque au moins j'en suis sûr ) du coup cela permet de jouer sur l'extériorisation uniquement (très utile pour la monte de vergues en stuff par exemple)

QUESTION/REFLEXION
dans le cas N°1 (incidence + intérieur) = double effet nous sommes d'accord

prenons ce changement
>> Un réglage d'incidence plus "léger" sera couplé à un réglage plus "extérieur" du point de tire

Q1) en réfléchissant en "3 dimensions"
vu que la bride extérieur ne change pas
l'effet d'extériorisation est plutôt faible non ?

Q2) cette extériorisation me semble bien plus faible qu'un changement direct sur la bride extérieure
je me trompe ?

REMARQUE/AVIS

R1) pour avoir bien galéré sur les réglages des cosmic TC dernièrement
je suis d'accord avec toi, une fois l'intérieur et l'extérieur trouvé
changer de kite ou juste toucher à l'incidence

R2) je préfère le noeud de fouet + mètre à ruban aux échelles de noeuds

Pascal
« La violence est le dernier refuge de l’incompétence »
Isaac Asimov
CV accro 2 lignes et mono
Masque - Fury 85 - Sphere
http://www.miztral.com
Répondre
#3
Kalamical a écrit :QUESTION/REFLEXION
dans le cas N°1 (incidence + intérieur) = double effet nous sommes d'accord

prenons ce changement
>> Un réglage d'incidence plus "léger" sera couplé à un réglage plus "extérieur" du point de tire

Q1) en réfléchissant en "3 dimensions"
vu que la bride extérieur ne change pas
l'effet d'extériorisation est plutôt faible non ?

Q2) cette extériorisation me semble bien plus faible qu'un changement direct sur la bride extérieure

je me trompe ?
Quand on parle d'extériorisation du point de tire, beaucoup ont tendance à penser immédiatement à une action sur la bride ... Extérieure ..

Mais, l'extériorisation du point de tire peut être obtenue de deux manières.

- soit en raccourcissant la bride extérieure. (ce que tu pratiques)
- soit en allongeant la bride intérieure (ce sur quoi, tu t'interroges)

Mais, je ne vois pas pourquoi l'une aurait une capacité d'extériorisation supérieure à l'autre.

Ce qui va différer suivant que l'on applique l'une ou l'autre de ces 2 méthodes, ça va être la profondeur su bridage .. qui va diminuer un peu dans le premier cas et augmenter un peu dans le second.

Alors, je m'explique .. après avoir cherché et trouvé un exemple pour faire comprendre que ces deux actions reviennent au même (du point de vue de l'extériorisation).

Imaginons une échelle double, vue de profil et formant un V avec la pointe dirigée vers le haut (en considérant que ses montants ont la faculté d'être télescopique, pouvant donc être rallongés ou raccourcis) .. pour représenter la bride extérieure et la bride intérieurs notre bridage, lorsqu'il est mis en tension avec le point de tire vers le haut.

Dans cette représentation, le pied à notre gauche symbolisant notre bride extérieure du Cv et le pied à notre droite symbolisant la bride intérieure de notre Cv .. le sommet de ce V inversé, représentant la position de notre point de tire .. position en latéralité (extériorisation) et en hauteur par rapport au sol (profondeur .. c'est à dire hauteur du point par rapport au plan du Cv).

Testons une 1ère hypothèse : en procédant à un raccourcissement du montant gauche de notre échelle .. le sommet de celle-ci va bien se déporter vers la gauche (extériorisant ce point) et le faire aussi descendre un peu vers le bas (diminuant la hauteur .. c'est à dire la profondeur de notre bridage).

Après avoir remis notre échelle dans la position où elle se trouvait à l'origine ...

Testons maintenant une 2ème hypothèse : en procédant à un rallongement du montant droit de notre échelle .. le sommet de celle-ci va bien se déporter cette fois aussi vers la gauche (extériorisant ce point) et le faire aussi monter un peu vers le haut (augmentant la hauteur .. c'est à dire la profondeur de notre bridage).

On a donc bien dans les deux cas, une nette extériorisation du point de tire (ceci, pour une incidence n'ayant pas variée entre l'application de ces deux solutions).

Mais, pour une même valeur d'extériorisation du point de tire, il y a certains autres critères qui peuvent aussi avoir leur importance.

J'ai parlé juste au-dessus de la profondeur du bridage, qui influera sur le comportement de l'appareil, notamment sur le critère vivacité/stabilité de l'appareil .. (plus profond = plus stable et sage ; plus court égal plus vif et réactif)

.. mais il peut se faire aussi, que la bride extérieure doivent faire une certaine longueur minimum, pour que, lorsque le Cv est en "fade", les autres brides portent en des endroits appropriés du bord d'attaque, pour faciliter par exemple un effet de levier, dans certaines figures type "backspin" par exemple.

Voilà Pascal ce que je pouvais t'apporter comme éléments pour tenter de répondre à tes interrogations. :-)

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#4
Intéressants ces développements, comme aussi ceux sur les différentes façons de faire des virages, car ils sont rarement abordés de manière aussi détaillée sur le web ou dans les bouquins.

Pourquoi pas un Tome II de la synthèse qui pourrait s'appeler : "The synthesis for advanced flyers, by Philip78" ?

L’échelle de noeuds dont il est question ici présente des avantages mais pour certains CVs, l’écart de 8 mm – 10 mm que l’on peut au mieux réaliser entre deux noeuds est malheureusement trop important pour un réglage fin.
Répondre
#5
Michel a écrit :Intéressants ces développements, comme aussi ceux sur les différentes façons de faire des virages, car ils sont rarement abordés de manière aussi détaillée sur le web ou dans les bouquins.
Pourquoi pas un Tome II de la synthèse qui pourrait s'appeler : "The synthesis for advanced flyers, by Philip78" ?
Je n'ai pas du tout envie d'écrire un nouveau roman, mais quand je peux apporter une contribution sur un forum, je le fais et c'est déjà bien, pour ceux qui cherchent de l'info sur le sujet. :-)
(c'est pourquoi, j'ai pris le soin d'ouvrir un topic spécifique)

Puisqu'on a parlé un peu plus haut, d'un réglage jouant sur une différence de longueur entre "bride extérieure" et "bride intérieure" on peut se demander maintenant :

Quelle est la proportion souhaitable de cette différence ?

D'abord, précisons qu'on parle surtout ici, des appareils relativement récents qui datent de la période couvrant environ ces 10 / 12 dernières années,

Avant cela, le free était encore une chose dont l'essentiel restait encore à inventer et on pouvait avoir des cerfs-volants avec des bridages vraiment très différents de ce qui se fait actuellement, puisque les buts recherchés, n'étaient pas du tout les mêmes.

Dans les exemples qui suivent et pour des raisons de simplification, je ne parle que des "bridages 3 points", pour raisonner sur des bridages "turbos classiques" ou "turbos inversés", il faudrait d'abord transposer ces derniers en "équivalents trois points".

Alors, pour les Cv "modernes" .. que peut-on constater ?

Déjà ! .. la bride la plus longue, sera la bride intérieure (celle qui va vers la croix centrale) .. sauf exceptions, dont on parle juste après.

Deuxième volet de la question :

- quel pourcentage de "sur-longueur" doit avoir la bride intérieure, par rapport à la bride extérieure ?

.. Eh bien ça va dépendre du but recherché.

>>>> Inférieur à 0% c'est à dire négatif !
(l'exception dont je parlais)
Ceci représente les cas d'appareils sur lesquels on trouve des brides extérieures, plus longues que les brides intérieures, ça devient rare, mais ce sont des situations qu'on peut rencontrer sur certains appareils Décathlon mais aussi, sur certains appareils américains de conception déjà ancienne (j'avais rencontré cela sur mon Mamba, ainsi que sur mon Innerspace et je crois bien que c'est aussi le cas du Prism E3)

Ces appareils, sont en quelque sorte des survivances de ce qui pouvait se faire, avant que des capacités minimum en free, ne deviennent une caractéristique qu'un cervoliste doit pouvoir attendre de son appareil.

Passons maintenant au cas plus général et actuel ou la bride intérieure sera plus longue que la bride extérieure dans les pourcentages suivants.

>>>> Inférieur à 10% : c'est assez peu fréquent sur un appareil d'un certain niveau, mais ça peut se trouver sur des appareils de petite envergure et d'initiation pour débutant ; cela donne un bridage trop intérieur .. (bien sûr, trop sage pour envisager du free), mais aussi donnant très souvent au Cv, un comportement trop "chatouilleux", avec une réactivité en virage qui sera excessive pour un débutant, celui-ci ayant déjà du mal à modérer ses gestes, et qui va donc se retrouver confronté à la difficulté supplémentaire de contrôler un appareil se comportant comme un "moustique enragé".

Le paradoxe, c'est qu'on rencontre surtout cette "tendance" sur des appareils d'initiation .. qui devraient au contraire se montrer plus dociles et plus facile à contrôler sur trajectoire (ce qui serait le cas avec un bridage plus extérieur .. modif que j'avais proposé pour le Yukon par exemple)

.. mais, comme certains de ces appareils (ceux du bas de gamme) sont vendues parfois avec des lignes élastiques qui donnent l'impression de piloter le Cv avec des "bretelles" .. et que ces lignes "gomment" une bonne partie des impulsions données par le pilote, on peut considérer que l'hyper réactivité du Cv sera compensé par "l'amorti des ordres" transmis par les lignes élastiques.
Ceci compensant un peu cela.

>>>> de 12 à 15% : c'est le pourcentage qui commence à être satisfaisant pour obtenir d'un Cv actuel, un comportement à la fois facile et sage .. cela donnera cette fois un appareil plus docile, avec un contrôle sur trajectoire qui se verra bien amélioré et dont le comportement conviendra au débutant (à coupler, bien sûr avec de bonnes lignes) .. mais ce sera encore insuffisant, pour être adapté à la pratique du free, car ce bridage sera encore trop intérieur,

>>>> de 20% à 25 % : cette fois, la facilité de contrôle sur trajectoire est encore améliorée, le Cv semble facile et répond bien aux ordres, sans en faire trop et on peut s'appliquer pour faire de belles trajectoires avec une amplitude de geste facilitant bien le contrôle lors de la mise en virage.

Le freestyle, pourra être abordé à partir de 20%, mais des valeurs de 25% sont vraiment très courantes dès que la vocation première du Cv devient le free.

>>>> de 27% à 30% : ça devient vraiment extérieur mais les appareils de dernière génération ont souvent des réglage dans cette fourchette .. après, on commence à approcher de la limite à ne pas dépasser.


Petites précisions concernant le réglage d'incidence suite à ces modifications : (ci-dessous je parle comme s'il y avait une échelle de nœuds sur chacune des 3 brides)

Si sur un Cv, on change la longueur d'une seule bride : soit d'une bride intérieure ou soit d'une bride extérieure, on sera amené à retoucher au réglage d'incidence pour retrouver la même sensation "d'incidence" (faciliter à décoller, portance, traînée .. etc ) .. qu'avant d'avoir fait ce changement.

Allonger une bride intérieure (d'un nœud par exemple), aura pour effet d'alléger le réglage d'incidence qu'il faudra "alourdir" en conséquence en rallongeant la bride d'incidence (d'un nœud par exemple).
Allonger une bride extérieure (d'un nœud par exemple), aura aussi pour effet d'alléger le réglage d'incidence, qu'il faudra "alourdir" en conséquence en rallongeant la bride d'incidence (d'un nœud par exemple).

A l'inverse, en raccourcissant l'une ou l'autre de ces brides, cela aura pour effet d'alourdir le réglage d'incidence qu'il faudra cette fois "alléger" en conséquence en raccourcissant la bride d'incidence (d'un nœud par exemple)..

Par contre si l'on change à la fois les deux réglages en raccourcissant l'une de ces 2 brides en même temps que l'on rallonge l'autre, on aura pratiquement pas besoin de retoucher au réglage d'incidence, puisque dans ce cas, on n'aura joué que sur l'extériorisation du point de tire (et un peu sur la profondeur du bridage, comme expliqué dans un post précédent)

Ce qui me semble intéressant, c'est de déterminer, en fonction des goûts de chacun, de ses aptitudes, du style de vol recherché, ou de la nature du Cv, le pourcentage le mieux adapté, de façon à
partir tout de suite sur le bridage qui va bien (et aussi … qui plait bien)

Quelques exemples :

Sur un Cv d'environ 2,30m d'envergure, il n'est pas rare de trouver une bride extérieure dont la longueur est d'environ 52 cm.
(ceci étant un exemple, chacun pourra faire une simulation identique à partir d'une autre valeur de bride extérieure .. et rien n’empêche non plus si on le désire, de calculer quelle serait la bonne côte pour une bride extérieure, en partant de la longueur existante d'une bride intérieure, mais en appliquant une division au lieu de la multiplication)

Alors, si on applique les pourcentages définis ci-dessus, le calcul nous donnerait une longueur de bride intérieure d'environ :

avec + 12 % : une bride intérieure de 52 x 1,12 = 58,0 cm environ
avec + 15 % : une bride intérieure de 52 x 1,15 = 60,0 cm environ
avec + 20 % : une bride intérieure de 52 x 1,20 = 62,5 cm environ
avec + 25 % : une bride intérieure de 52 x 1,25 = 65,0 cm environ
avec + 28 % : une bride intérieure de 52 x 1,28 = 66,5 cm environ
avec + 30 % : une bride intérieure de 52 x 1,30 = 67,5 cm environ
avec + 33 % : une bride intérieure de 52 x 1,33 = 69,0 cm environ

En règle générale, mais variable suivant qu'on aime un Cv réglé léger ou lourd, on aura une bride d'incidence qui sera plus longue que la bride extérieure, entre 4 et 9 cm (d'autant plus sur les appareils plus grands, mais on peut trouver 1 cm sur un petit Cv et 10cm sur un Cv réglé très lourd) .. ce qui donnerait dans notre exemple une bride d'incidence qui pourrait se situer en gros dans une fourchette comprise entre 56 cm et 61 cm.

Mais ceci dépend aussi de la profondeur de la voile, car l'incidence concerne aussi beaucoup le fond de voile .. et ce fond de voile, n'aura pas la même inclinaison (incidence) par rapport au plan du Cv sur un Cv avec des whiskers de 22 cm, par rapport à un autre avec des whiskers de 28 cm)

D'où l'importance, au moins lors de la phase de test d'un appareil, de disposer d'une échelle de nœuds à l'incidence, qui permettra de "valider" un réglage d'incidence, en confirmant par des sensations en vol, l'approche qui aura pu être faite par des chiffres.

Souvent on remarquera que l'addition de ces deux cotes de longueurs de brides : Incidence + extérieure (dans notre exemple 52 cm + 58 cm (moyenne) = 110 cm se situera dans une certaine proportion, par rapport à la longueur du bord d'attaque d'un cerf-volant. (longueur utile qui ne tiendra pas compte des pointes d'ailes dont le carbone dépasserait la voile, de plus de 3 à 4 cm)

Cette proportion variera dans une fourchette de 65% à 85% suivant que nous nous intéresserons à un bridage plus ou moins profond.

Dans notre exemple, l'addition de ces cotes, donne un total de 110 cm.

Alors voyons ce que donnerait ce même bridage pour des Cv ayant des longueurs de bord d'attaques différents (ce qui suppose, hors exceptions, que les envergures varient approximativement dans ces proportions également)

Pour un bord d'attaque de 145 cm, cela donnerait : 110/150 = 73%
(ce qui se situe dans la moyenne de cette fourchette, pour un bridage de profondeur moyenne)

Pour un bord d'attaque de 165 cm : 110/165 = 66 %
(ce qui se situe dans le bas de cette fourchette, pour un bridage de faible profondeur)

Pour un bord d'attaque de 137 cm : 110/137 = 80%
(ce qui se situe dans le haut de cette fourchette, pour un bridage de profondeur importante)

Bien sûr ceci n'est qu'une approche "approximative" mais qui permet néanmoins de comprendre certains rapports entre certaines cotes d'un appareil et celles de son bridage.

Une approche un peu plus "fine" est expliquée dans le document "Bridages - La Synthèse", document "pdf" accessible en cliquant sur le 2ème lien dans ma signature.

Je sais bien que comme pour toute règle, toutes mise en avant de valeurs moyennes, il pourra se trouver des cas de figures un peu atypiques qui sortiront du cadre, mais de mon point de vue, cela ça reste intéressant de comprendre les données moyennes avant de se pencher sur des cas de figures qui font exception.

Déjà .. ceci, permettra sans doute à certains nouveaux venus au Cv, de comprendre certaines notions et de voir un peu où peuvent se situer certaines limites, afin de ne pas aller dans l'excès, en faisant des "déréglages" tout "au pif" comme j'ai déjà pu le constater quelques fois, sur les terrains.

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#6
je dois avouer que j'ai du mal avec tous ces chiffres ... #146

Michel a écrit :L’échelle de noeuds dont il est question ici présente des avantages mais pour certains CVs, l’écart de 8 mm – 10 mm que l’on peut au mieux réaliser entre deux noeuds est malheureusement trop important pour un réglage fin.

autre inconvénient des échelles de noeuds
c'est long à fabriquer et pas toujours simple d'en faire deux identiques

avec un noeud d'écoute il est possible de régler plus finement
et il suffit de savoir réaliser une boucle dans laquelle on va passer la brique que l'on souhaite régler
(il est même possible avoir des boucles de tailles différentes et gérer ensuite avec la longueur de la bride que l'on noue)

exemples sur ce 4 lignes pour le bridage j'avais mis des boucles + noeud d'écoute partout ainsi réglages modifiables partout ^^
https://goo.gl/photos/NxEFWREnZEbGcvwk8

et de toute manière . . . que l'on soit "échelle" ou "autre" . . .
avoir de quoi mesurer sous la main est toujours très utile

Philippe a écrit :.. mais il peut se faire aussi, que la bride extérieure doivent faire une certaine longueur minimum, pour que, lorsque le Cv est en "fade", les autres brides portent en des endroits appropriés du bord d'attaque, pour faciliter par exemple un effet de levier, dans certaines figures type "backspin" par exemple.

effectivement un gentil concepteur Allemand m'avait fait cette remarque aussi en disant que chez les Français nous avions une tendance aux bridages "trop courts"

maintenant que j'y pense, il m'avait aussi fait remarquer et corriger le réglage de la bride intérieur de mon ul comme ceci
sur une traversée de la fenêtre de vol à l'horizontale pour lui les brides intérieures doivent être tendues
c'était un le petit Fury 85 en version quasi full 3pt

merci pour ces échanges #2000
Pascal
« La violence est le dernier refuge de l’incompétence »
Isaac Asimov
CV accro 2 lignes et mono
Masque - Fury 85 - Sphere
http://www.miztral.com
Répondre
#7
Kalamical a écrit :je dois avouer que j'ai du mal avec tous ces chiffres ... #146
C'est aussi un peu mon cas, même si je ne suis pas un littéraire, loin de là. Bientôt le cerf-volant ne va être accessible qu'à ceux qui auront fait Normale Sup ! :-)

Mais l'avantage de la théorie, c'est qu'elle est pratique comme disait Henri Poincaré (mathématicien et frère de Raymond, homme politique). Et comme dans tout, la verité est sans doute une question de positionnement du curseur entre le "tout pratique" et le "tout théorique".

Citation :autre inconvénient des échelles de noeuds
c'est long à fabriquer et pas toujours simple d'en faire deux identiques
Philippe l'avait signalé plus haut. Je ne suis pas sûr cependant que l'argument du temps (et donc du coût) de réalisation d'une échelle de nœud, soit le seul qui conduise Atelier Kites et Drôle d'Oiseau à ne pas en équiper leurs appareils. R-SKY le fait et pratique des tarifs voisins de ceux de ces deux autres marques. Il me semblait qu'il y avait eu une discussion quelque part dans laquelle des représentants de ces marques s'étaient exprimés et justifiés, mais je ne la retrouve plus. Peut-être sur AFDV ?

Citation :avec un noeud d'écoute il est possible de régler plus finement
et il suffit de savoir réaliser une boucle dans laquelle on va passer la brique que l'on souhaite régler (il est même possible avoir des boucles de tailles différentes et gérer ensuite avec la longueur de la bride que l'on noue)
C'est ce que j'utilise également sur certains cerfs-volants de vitesse car l'incidence se règle en bougeant le réglage de 1 à 2 mm seulement, ce que ne permet pas l'échelle de nœud qui n'autorise que 8 à 10 mm d'écart entre deux noeuds. Sinon, c'est souvent le crash et la casse au décollage... #146

Citation :effectivement un gentil concepteur Allemand m'avait fait cette remarque aussi en disant que chez les Français nous avions une tendance aux bridages "trop courts"
C'est Kitehouse, le Shanti concepteur allemand ? #2000

Bon débat en tout cas.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Réglage d'incidence Philip78 15 4645 18/09/2012, 18:27
Dernier message: Professeur Schmoll
  mise en route du double 00 ,conseils reglages etc zeltron.fr 4 2159 03/10/2005, 22:17
Dernier message: zeltron.fr
  Créations de réglages. vistosi 3 1746 30/09/2005, 17:33
Dernier message: Traqueur de vent :Patrice
  Réglages et optimisation du X-Masque de l'Atelier Skyforce 12 2905 25/08/2003, 09:38
Dernier message: claude

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)