Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Bridage Yukon - Proposition de modification
#1
Je reprends ici, un texte que j'avais fait posté sur un ancien forum, mais qui a disparu en même temps que les forums aceboard.

Voici la copie de ce que j'avais posté à l'époque .. mais comme c'était en 2007, voir si c'est toujours d'actualité par rapport aux appareils actuels.

===================================================

J'ai eu l'occasion, récemment, d'essayer un Yukon (de HQ), en initiant un cervoliste débutant et j'ai trouvé ce joli Cv vraiment trop "vif et agité" dans sa configuration d'origine, avec une difficulté à contrôler le survirage par un débutant, car il est assez "chatouilleux" et aura tendance a amplifier les embardées, si son pilote fait des gestes trop brusques.

Après avoir modifié le réglage du bridage de ce Yukon, en le réglant plus extérieur, ce CV est devenu beaucoup plus agréable à piloter. (modifications non "destructrices" car il s'agit de faire de simples petites boucles sur les 2 brides extérieure et incidence).

C'est ce que j'ai ressenti après "modif", mais c'était un sentiment partagé par le débutant lui-même, ainsi que par ses parents adultes (débutants eux aussi).

Comme le Yukon, avec ses couleurs arc-en-ciel, est un très joli Cv et qu'il rencontre beaucoup de succès comme cerf-volant de début, il y en a forcément un grand nombre en circulation. C'est pourquoi, j'écris ce topic, expliquant cette modification, pour qu'elle puisse profiter à tous les possesseurs de Yukon.

Voici donc la modification de bridage à essayer sur le Yukon, pour qu'il soit encore plus sympa.

Pour améliorer le comportement en vol du Yukon, on peut réduire les longueurs des 2 brides (incidence et extérieure), en faisant simplement sur ces brides, de petites boucles (qui vont manger de la longueur), de façon à obtenir les cotes suivantes !

- Bride d'incidence (haute) : 39,0 cm
- Bride extérieure (basse) : 39,0 cm
- Bride intérieure (vers la croix) : 45,0 cm (inchangée)

Les mesures doivent être prises, quand les 3 brides sont en tension ! .. entre le point de tire (où se réunissent les 3 brides), et les points d'attache sur la structure.
(on ne touche pas à la bride supplémentaire, sur le côté du bord d'attaque )

Nota : l'intervention sur la bride extérieure, modifiant par voie de conséquence l'incidence, c'est ce qui explique que l'on retouche également à cette bride d'incidence pour garder une faculté de décollage facile.

Ce qui donne les pourcentages suivants : 29 % / 58 % / 53 %
(voir "Bridages - La Synthèse" pour compréhension et interprétation des pourcentages)

C'est le réglage que j'avais fait "en live" sur le terrain, "au pif" ! … c'est ce réglage qui à été testé et qui s'est très bien comporté en vol.

De retour à la maison, j'ai calculé avec l'ordinateur et je pense que l'on peut encore améliorer le comportement, en réglant les brides sur les longueurs suivantes, mais ce réglage n'a pas encore été testé.

- Bride d'incidence (haute) : 41,0 cm
- Bride extérieure (basse) : 40,0 cm
- Bride intérieure (vers la croix) : 47,5 cm

Ce qui se traduirait, par les pourcentages suivants : 30 % / 60 % / 56 %

Ceci donnerait un réglage un poil plus léger, (30% au lieu de 29%), mais surtout un bridage encore un peu plus extérieur, mais sans excès (60% au lieu de 58%), ce qui va dans le sens d'une nouvelle amélioration de la stabilité en évitant le survirage et en facilitant le "pilotage" des virages ; enfin ce bridage globalement un peu plus long, irait dans le sens d'une plus grande stabilité générale en diminuant un peu, la trop grande vivacité du Cv. (le coté ... moustique excité).

Par contre ce deuxième réglage, s'il prévoit bien un léger raccourcissement des 2 brides (incidence et extérieure), nécessite un rallongement de 2,5 cm de la bride intérieure.

Ce rallongement nécessitera peut-être de refaire les boucles d'extrémités de cette bride un peu plus courtes (pour récupérer de la longueur), ou de faire une petite rallonge de bride. (bout de bride avec un nœud d'un côté et une boucle de l'autre)

L'idéal serait même de rajouter une petite échelle de 5 nœuds à l'incidence, pour faire varier l'incidence de part et d'autre de ce réglage de base (à positionner sur nœud du milieu)... mais là c'est seulement pour les perfectionnistes !

Car il va falloir tester les 2 solutions ci-dessus !

... pour pouvoir me dire si la deuxième est effectivement meilleure que la première ! .. si, si, j'y tiens !

Tenez-moi au courant de vos impressions !

====================================================

A vous de tester, vous devriez en tirer satisfaction, surtout si vous utilisez des lignes plus longues de bonne qualité. :-)

"Technocognis", étant un cervoliste actuellement en phase d''initiation avec un appareil de ce type, cela m'a incité à poster de nouveau ce texte, car il pourra en tirer parti.

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#2
Bonjour Philippe,

Merci pour cette astuce. C'est vrai que le Yukon n'est pas toujours facile à controler.

Comment procèdes-tu concretement pour effectuer les boucles dont tu parles ?
Répondre
#3
technocognis a écrit :Comment procèdes-tu concrètement pour effectuer les boucles dont tu parles ?
Pour ce qui est des boucles destinées à réduire la longueur d'une bride, il s'agit d'une solution simple qui permet de tester rapidement sur le terrain, ce que peut donner un raccourcissement de longueur, sans avoir besoin de démonter ou de couper le bridage en place.

.. car on peut réaliser cela, même si la bride n'a aucune extrémité libre

Cette astuce pourra fonctionner pour faire des raccourcissement de longueur de l'ordre de 2,0 cm à 2,5 cm, mais il sera difficile de faire des raccourcissements de moindre importance.

Avantage majeur, cette astuce permettra de revenir en quelques secondes à la configuration d'origine, simplement en défaisant les boucles réalisées ..

Même les "bidouilleurs" les plus timides, qui n'osent pas toucher à leur bridage, pourront tester sans appréhension.

Concrètement on fera sur la bride à raccourcir, ce qu'on appelle un "nœud de plein poing", qui nous donnera une boucle comme celle-ci :

Image tirée du site de scoutisme : http://arwann.com/?page_id=332

[Image: plein-poing.png]

.. représentée également ici (image tirée du site de pêche) :

http://www.chtipecheur.com/post/Noeud-de...-poing-927

[Image: noeud-de-plein-poing-yoyog.JPG]


On règlera la réduction de longueur, en faisant un diamètre de boucle plus ou moins important, mais quand ce diamètre sera réduit au minimum, proche de zéro, il devra rester quand même assez de bride dans cette boucle pour que celle-ci ne se défasse pas d'elle-même quand elle sera mise en tension.

C'est pourquoi, (avec les diamètres habituels de bride), on ne pourra pas faire de réductions inférieures à 2 cm, avec cette méthode.

Pour faire une réduction de seulement 1 cm sur une bride, c'est possible en faisant dessus un "nœud simple" .. tout bête, qui "mangera" à peu près 1 cm, mais il faut pour cela que la bride en question soit libre, au moins à une de ses extrémités.

Sinon, quand on veut faire un test en allongeant une bride, il faudra pouvoir rendre libre une extrémité sur cette bride et se faire une "rallonge" constituée d'un bout de bride.

Ces astuces servent souvent à faire un test de bridage, mais une fois la solution validée, on pourra très bien réduire physiquement et définitivement la bride en question, de façon à obtenir un bridage "débarrassé de ces petites boucles .. provisoires" ..

On pourra aussi choisir de mettre une petite échelle de nœuds à l'incidence, pour pouvoir ajuster celle-ci, au mieux.

Voilà .. et dis-nous ce qu tu en penses après avoir testé ..

Ce serait bien également, si en retour, tu nous en disait un peu plus sur les évolutions de ton apprentissage ou les progrès de ton pilotage, depuis tes premiers pas en 2014 .. car il doit y avoir pas mal de chemin parcouru depuis cette date :-)

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#4
Laskar a écrit :Ce type de nœud n'est pas trop
dur à dénouer une fois serré après
un vol ?
A peine plus que pour défaire la tête d'alouette qui attache tes lignes au Cv .. et moins que tu ne peux en avoir quand tu décides de défaire le nœud de plein poing, sur la boucle de bride d'extrémité de tes lignes, quand tu veux égaliser celles-ci.

En règle générale tu peux défaire cette petite boucle sans problème à la main car, comme tu fais un test, tu verras assez vite si ça te convient ..

- si ça ne convient pas, elle n'aura pas eu le temps de trop se serrer .. et on pourra facilement la desserrer pour ajuster le réglage ou supprimer la boucle et ..

- si ça convient ! .. alors, on laissera cette boucle en place.

Mais, dans le pire des cas, comme chaque cervoliste a dans ton sac (ou devrait avoir Smile), une petite pince à becs fins (ou même 2 .. c'est encore mieux #2000), pour s'aider à défaire des nœuds un peu serrés (comme un nœud qu'on veut enlever sur une échelle de nœuds par exemple) .. il suffira de s'aider de cette pince.

.. ou bien, de se décider enfin à en acheter une, pour l'avoir avec soi sur un terrain et ne pas être pris au dépourvu .. ce qui évitera de se trouver contraint de tenter les desserrage de nœuds .. avec les dents :-)

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#5
Bonjour Philippe,

Tout d'abord, une fois de plus, merci pour tes conseils avisés qui sont toujours très précieux pour moi.

En ce qui me concerne, je poursuis toujours ma pratique du cerf-volant, et effectivement, je cherche à progresser autant que cela puisse se faire, sachant que le 1er des problèmes pour moi est le manque de pratique régulière car je n'ai pas forcément de spot convenable à proximité immédiate, à l'exception de Bagatelle mais qui est déjà un peu plus éloigné. Il y a une étendue d'herbe à proximité des Maraîchers à Montesson qui convient bien pour le monofil, mais je pense que ça serait probablement plus compliqué avec un pilotable d'avoir un écoulement laminaire. Du coup, mes sessions de vols se déroulent en général durant les vacances à Fouesnant en Bretagne ou bien au Cap d'Agde dans l'Hérault, ce qui limite ma pratique. :-(

Sinon, j'utilise toujours mon Yukon (je m'interroge sur l'achat d'un AVO7 suite à l'un de tes conseils sur le forum), et mon programme se limite à être capable d'effectuer une session la plus propre possible, ce qui comprend :

- un décollage en partant de la position cerf-voant "mort" avec enroulement des lignes sur l'extrados. J'avais appris cette technique avec Bertrand à Pévins, mais même si il y a du mieux, j'ai encore parfois du mal à ne pas me retrouver dans une situation inexploitable pour décoller pour moi.

- des allers-retours rectilignes en balayant la fenêtre de vol en restant bien parallèle au sol. Cela ne me pose plus vraiment de problème, sauf parfois en sortie de virage où j'ai du mal à rester parallèle au sol (survirage).

- la pratique des virages tirer / pousser et pousser / tirer. Pour cela je cherche à faire des virages les plus réguliers possibles ce qui se passe bien dans l'ensemble, mais comme indiqué plus haut, ça ne marche pas à tous les coups, et dans ce cas là, cela me pose des problèmes pour rester parallele au sol en sortie de virage. Au passage, je ne trouve pas que le contrôle soit particulièrement meilleur avec un virage pousser / tirer, mais je pense que mon cerf-volant n'est peut-être pas assez grand pour bien voir la différence.

- la réalisation de quelques figures de bases, c'est-à-dire pour moi, quelques ronds et carrés plus ou moins réguliers (surtout pour les carrés).

- plus exceptionnellement, je m'essaye à faire des posés sur les pointe du cerf-volant, mais j'avoue que c'est exceptionnel quand ça marche, et d'une manière générale, je ne me sens pas très à l'aise sur cet exercice là.

Voilà où j'en suis globalement.

Yann.
Répondre
#6
Hello,

technocognis a écrit :[...] - un décollage en partant de la position cerf-voant "mort" avec enroulement des lignes sur l'extrados. J'avais appris cette technique avec Bertrand à Pévins, mais même si il y a du mieux, j'ai encore parfois du mal à ne pas me retrouver dans une situation inexploitable pour décoller pour moi.
Je ne suis pas sûr que cette méthode soit la plus appropriée pour décoller un cerf-volant de petite taille comme le Yukon. Il nécessite en effet une traction assez forte sur les lignes, surtout par vent modéré. Pourquoi ne décolles-tu pas de manière traditionnelle ?

Citation :- la réalisation de quelques figures de bases, c'est-à-dire pour moi, quelques ronds et carrés plus ou moins réguliers (surtout pour les carrés).
Il ne faut pas t'attendre à une précision d'enfer avec ce petit cerf-volant. Tu seras toujours loin de celle d'un BlackBird1 ou d'un Avatar ! :-)

Bons vols
Répondre
#7
Merci Yann pour ce retour sur ton cheminement de pilote.

Je vois que tu te t'entraines à voler en mettant de l'application dans ta démarche et je pense que tu en tireras profit.


Pour ce qui est du survirage éventuel en sortie de virage, ce phénomène devrait s'atténuer ou disparaitre, si tu appliques les principes suivants :

- exécuter le virage, en poussant la main extérieure au virage (plutôt qu'en tirant la main intérieure), ce qui après avoir diminué la pression pendant le virage, se traduira quand tu ramèneras cette main au niveau de l'autre (une fois le virage terminé), par une traction sur cette ligne, ce qui cette fois, mettra la pression sur cette aile extérieure au virage et permettra donc de reprendre une trajectoire tendue dès la sortie de virage, sans que le Cv ne se dandine.

.. on pourra encore améliorer la dynamique de cette remise en pression du Cv lors de la sortie du virage, en ramenant à ce moment, les deux mains jusqu'à la poitrine .. et éventuellement en reculant un peu pour intensifier encore cette action.

Pour bien mettre en application cette pratique il est nécessaire d'anticiper les actions de mise en virage et de remise en pression afin qu'elles soit opérationnelles au bon moment et non pas avec un décalage dans le temps ... ce qui provoquerait le dandinement de l'appareil en sortie de virage.

- un bridage plus extérieur que celui proposé d'origine sur le Yukon, (ce qui est l'objet de la modification proposée), permettra également de diminuer la "fébrilité de réaction" de cet appareil de petite taille et améliorera de façon conséquente sa stabilité et son contrôle de trajectoire en virage.

- l'usage de lignes de bonne qualité en 30 m (ou 35 mètres maxi), en résistance 38 kg ou 40 kg (Climax Profiline ou Horizon Skyline .. les LPG étant encore meilleures, mais d'un prix sans doute trop élevé par rapport au budget de cet appareil) .. permettent également, grâce à leur élasticité moindre que des lignes "basiques," de mieux contrôler et transmettre au Cv les ordres du pilote.

- mais avant tout, l'élément essentiel, c'est la taille de l'appareil ! .. et là, c'est vraiment un élément important pour poursuivre efficacement l'apprentissage.

.. l'Avo7 de 2,40 m d'envergure (auquel tu envisages de passer), sera infiniment plus facile, docile et obéissant, qu'un petit Yukon de 1,64 m d'envergure.

Pour profiter pleinement de cet Avo7, aussi bien à Bagatelle qu'en Bretagne, il conviendra de lui adjoindre (petite bidouille à faire toi-même) une échelle de nœuds à l'incidence, et tu auras alors entre les mains un appareil polyvalent, bien adapté à la poursuite de ton apprentissage.

Voilà donc l'essentiel de ce que tu peux mettre en pratique.

Pour ce qui est de la pose du Cv sur les pointes, si tu optes pour le posé "en bord de fenêtre", il faut bien avancer vers l'appareil au fur et à mesure qu'il se rapproche du sol (pour l'aider à descendre doucement), et surtout quand on arrive en fin de manœuvre, envoyer et maintenir assez loin vers l'avant la main qui est extérieure au virage, afin que l'appareil se mette dans la position recherchée, à savoir : "pointes parallèles au sol".

Lors du posé proprement dit, dès que les pointes touchent le sol, il conviendra de se tenir prêt à "donner du mou" aux deux lignes, de façon à ce que l'appareil tombe sur le dos .. et non pas vers l'avant.

Si jamais le Cv était déséquilibré et tombait vers l'avant, il faudrait, pour sauver la situation dès le début de sa chute .. et bien avant qu'il ne soit tombé le nez au sol, faire un petit fouetté des 2 lignes (qui fera faire un petit bond du Cv vers le haut), suivi d'un relâché de ces deux lignes, afin qu'a l'issue de ce "rebond", l'appareil retombe cette fois, sur le dos.

.. donc, lors du posé, il faut toujours garder dans les lignes le contact avec l'appareil, de façon à être prêt en cas de besoin et en une fraction de seconde à exercer ce petit "fouetté/relâché" .. car la fraction de seconde plus tard .. il sera trop tard !

Ce "réflexe" sera d’ailleurs mis à profit de la même manière, pour éviter la déconvenue d'avoir un appareil qui tombe le nez en avant lors de la phase de décollage (ce qui peut arriver, si on l'a trop redressé et qu'on était pas encore prêt à décoller).

Voilà ! .. ces quelques éléments te donneront l'occasion de peaufiner encore un peu plus tes entraînements. :-)

#07

Philippe
"Le Cerf-Volant acrobatique - La Synthèse"
"Bridages - La Synthèse"

Pro Dancer SSUL - The Grid SUL / UL / STD / VTD
Curve STD Full 5PT - Avatar STD
Répondre
#8
Michel a écrit :Hello,


Je ne suis pas sûr que cette méthode soit la plus appropriée pour décoller un cerf-volant de petite taille comme le Yukon. Il nécessite en effet une traction assez forte sur les lignes, surtout par vent modéré. Pourquoi ne décolles-tu pas de manière traditionnelle ?

Il ne faut pas t'attendre à une précision d'enfer avec ce petit cerf-volant. Tu seras toujours loin de celle d'un BlackBird1 ou d'un Avatar ! :-)

Bons vols

Bonjour Michel,

Au départ, lorsque que je ratais 1 décollage sur 2 en partant de la position cerf-volant "mort", je me suis également essayé à la manière traditionnelle qui consiste à poser le cerf-volant sur le dos avec le nez dirigé à l’opposé de moi, puis de tirer sur les lignes pour le faire décoller.

Malheureusement, bien souvent, le temps que je retourne à mes sangles, le cerf-volant avait bougé, si bien que j’ai assez vite abandonné cette technique. Mais à cette époque là, je ne connaissais pas encore l’astuce qui consiste à utiliser un piquet pour bloquer les sangles et retenir le cerf-volant en équilibre. Je ne la connais que depuis peu grâce à l’aide du forum.

Du coup, dès ma prochaine session, je vais l’expérimenter pour voir ce que ça donne, tout comme je vais continuer à pratiquer le décollage à partir de la position cerf-volant "mort", car la vidéo qu’à gentiment posté Skippy m’a beaucoup aidée pour comprendre la façon de faire.

Yann.
Répondre
#9
Bonjour Yann,
technocognis a écrit :[...] Malheureusement, bien souvent, le temps que je retourne à mes sangles, le cerf-volant avait bougé, si bien que j’ai assez vite abandonné cette technique. Mais à cette époque là, je ne connaissais pas encore l’astuce qui consiste à utiliser un piquet pour bloquer les sangles et retenir le cerf-volant en équilibre. Je ne la connais que depuis peu grâce à l’aide du forum.
Sans piquet (que l'on a pas toujours sous la main) cela fonctionne aussi très bien.

Il suffit pour cela de dérouler les lignes en les laissant légèrement sous tension (pas trop bien sûr, sinon le CV décolle tout seul), de telle sorte que le nez du cerf-volant s'écarte un peu du sol. Une main pour dérouler (droite si tu es droitier) et l'autre pour s'assurer que la tension est suffisante que le kite ne retombe pas au sol.

Il y a des centaines de cerfs-volistes qui pratiquent ainsi et ça devrait aussi marcher pour toi.

Le mieux est d'essayer les différentes méthodes : piquet, enroulement préalable des lignes ou déroulement avec légère tension, et de retenir celle qui te conviendra le mieux en fonction du CV que tu utilises.
Répondre
#10
Philip78 a écrit :Pour ce qui est du survirage éventuel en sortie de virage, ce phénomène devrait s'atténuer ou disparaitre, si tu appliques les principes suivants :

- exécuter le virage, en poussant la main extérieure au virage (plutôt qu'en tirant la main intérieure), ce qui après avoir diminué la pression pendant le virage, se traduira quand tu ramèneras cette main au niveau de l'autre (une fois le virage terminé), par une traction sur cette ligne, ce qui cette fois, mettra la pression sur cette aile extérieure au virage et permettra donc de reprendre une trajectoire tendue dès la sortie de virage, sans que le Cv ne se dandine.

.. on pourra encore améliorer la dynamique de cette remise en pression du Cv lors de la sortie du virage, en ramenant à ce moment, les deux mains jusqu'à la poitrine .. et éventuellement en reculant un peu pour intensifier encore cette action.

Pour bien mettre en application cette pratique il est nécessaire d'anticiper les actions de mise en virage et de remise en pression afin qu'elles soit opérationnelles au bon moment et non pas avec un décalage dans le temps ... ce qui provoquerait le dandinement de l'appareil en sortie de virage.

- un bridage plus extérieur que celui proposé d'origine sur le Yukon, (ce qui est l'objet de la modification proposée), permettra également de diminuer la "fébrilité de réaction" de cet appareil de petite taille et améliorera de façon conséquente sa stabilité et son contrôle de trajectoire en virage.

- l'usage de lignes de bonne qualité en 30 m (ou 35 mètres maxi), en résistance 38 kg ou 40 kg (Climax Profiline ou Horizon Skyline .. les LPG étant encore meilleures, mais d'un prix sans doute trop élevé par rapport au budget de cet appareil) .. permettent également, grâce à leur élasticité moindre que des lignes "basiques," de mieux contrôler et transmettre au Cv les ordres du pilote.

- mais avant tout, l'élément essentiel, c'est la taille de l'appareil ! .. et là, c'est vraiment un élément important pour poursuivre efficacement l'apprentissage.

Bonjour Philippe,

Au vu de ce que j’ai lu, mais sans en être absolument certain, j’ai le sentiment que les raisons de mes survirages semblent pas mal liées à un manque d’anticipation (exemple d'un virage plus prononcé que les précédents, qui me surprend, et qui m'empêche de redresser la trajectoire dans les temps). Je vais donc tâcher d’améliorer tout ça. En tous les cas, lorsque tu parles de "dandinement de l'appareil en sortie de virage", c’est exactement ce que j’observe lorsque mon virage n’est pas bon.

En ce qui concerne les lignes j’ai investi depuis un petit moment dans un set de lignes Horizon Skyline 38 kg de 30 mètres, ce qui me convient parfaitement. A ce sujet, existe-t-il des lignes Laser Pro Gold déjà montées sur plaquette ou bien ça n’existe qu’en bobine ? Si oui, où les trouver ?

Dès que possible, je vais essayer la modification que tu m’as soumise pour améliorer les réglages du bridage du Yukon. Je tâcherai ensuite de te faire un retour sur mes impressions.

Yann.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Bridage du Shiva Gérard Duglantier 0 479 20/07/2018, 22:08
Dernier message: Gérard Duglantier
  bridage Revo 2 yves 12 4489 26/09/2016, 17:28
Dernier message: skippy
  Bridage Laser Cavaliers du Ciel steve 3 3837 09/02/2015, 10:42
Dernier message: steve
  Ozone bridage hs Barou 4 4399 31/10/2014, 19:53
Dernier message: Barou
  Bridage Revo 1.5 zorglub42 12 11160 19/08/2014, 11:31
Dernier message: FOW
  Problème de Bridage D4 Revan 2 1162 25/07/2012, 20:48
Dernier message: Revan
  Bridage CV flocon ? gilles37 2 1201 18/10/2010, 08:57
Dernier message: gilles37
  Aide pour changer un bridage en turbo max26 21 3965 05/10/2010, 18:36
Dernier message: philippe
  Bridage 3 pts STYX UL manu27 6 1397 07/05/2010, 19:05
Dernier message: manu27
  Réparation Bridage Cesium Standard valerie 6 1898 01/07/2009, 13:55
Dernier message: valerie

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)